13 Sep 2019

Un nouveau projet de loi économique en Californie pourrait ruiner l'industrie de la musique

Comme si l'industrie de la musique n'était pas déjà assez complexe, l'État de la Californie pourrait empirer la situation pour les labels et les artistes indépendants si le gouverneur Gavin Newsom signe le nouveau projet de loi sur l'économie du spectacle.

California AB-5, qui a déjà été adoptée par le Sénat et soutenue verbalement par Newsom, cherche à accorder des avantages salariaux réguliers à des sous-traitants individuels, tels que les chauffeurs Uber. Essentiellement, l’objectif est de transformer les travailleurs indépendants en employés effectifs des entreprises. Le projet de loi doit entrer en vigueur le 13 septembre.

« Ça va soit conduire l'économie de la musique dans la clandestinité pour que les gens se plient aux règles davantage qu'ils ne le font déjà, soit ça va encourager les producteurs de disques à ne pas engager de musiciens et à jouer eux-mêmes, ou encore à utiliser [l'informatisation] pour générer de la musique, car vous n'avez pas besoin de payer une indemnité de travail, une assurance maladie, etc., », a déclaré l’avocat Bill Berrol, impliqué dans l'industrie de la musique.

Le projet de loi aura une incidence directe sur l'industrie de la musique : les artistes et labels indépendants devront traiter tous les autres professionnels de l'industrie avec lesquels ils collaborent, tels que les ingénieurs de studio d'enregistrement et les roadies, en tant qu'employés. Cela impliquera un salaire minimum, une assurance et d’autres avantages sociaux de base.

Selon le magazine économique américain Forbes, bien que certains types de travailleurs aient été exemptés du projet de loi, dont les médecins, les avocats et les enquêteurs privés, la Fédération américaine des musiciens a décliné cette exemption dans le but de protéger les artistes et les labels.

Lu 1092 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)